Une rentrée particulièrement particulière !

Lors du CHSCTA extraordinaire du Jeudi 27 Août, le Secrétaire Général a expliqué que « le protocole est un socle sur lequel doit s’adapter chaque établissement selon les réalités locales. »

Une fois encore l’administration renvoie la responsabilité aux acteurs locaux ce qui constitue un moyen pour notre ministère de se dédouaner de toute responsabilité.

Le protocole sanitaire du mois de juillet reste en vigueur et celui nommé « protocole sanitaire des écoles et établissements scolaires » du 19 Août 2020 vient en appui du précédant et se rajoute à cela les textes d’accompagnements et notamment celui appelé « repères pour la reprise de l’EPS en contexte COVID » émanant du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.

Nous attendons désormais les directives des IA-IPR EPS de l’Académie Toulouse.

Points importants à connaître :

  • Les masques pour tous, partout, tout le temps, pour les élèves à partir de 11 ans et les adultes de l’établissement mis à part en EPS lorsque l’élève est en activité.
  • Les personnels vulnérables reprennent avec des protections plus importantes : masques chirurgicaux de type 2.

Il est évident que nous sommes rattrapés par nos réalités locales et que tout n’est pas possible partout. En revanche un certain nombre de questions se pose suite à la lecture et l’analyse des différents textes :

  • Il est possible de partager le matériel, mais QUID de la désinfection ? A quelle fréquence, qui le fait ?
  • Le port du masque est impossible lors de l’activité physique, nous devons donc veuillez à la distanciation physique (« distanciation d’au moins deux mètres en cas d’activité sportive, sauf lorsque la nature de la pratique ne le permet pas ») (retrouver le protocole sanitaire). Nous n’en sommes pas à une incohérence près ! De fait il semblerait que l’on puisse tout faire. Pourtant dans le paragraphe suivant « les gymnases permettent la pratique de nombreuses activités autres que les sports collectifs ». Les contradictions se multipliant, les risques d’interprétation vont être sources de stress voire de conflit à l’intérieur des équipes EPS. Nous attendons des clarifications de la part de notre hiérarchie qui ne peut et ne doit nous laisser dans ce flou.
  • Qu’en est -il de la désinfection des locaux utilisés et comment peut-on s’assurer que celle-ci a bien été faite lorsque les installations ne sont pas intramuros ? Qui fait le lien avec les différentes collectivités qui ont la charge des installations ? Là encore que de questions auxquelles nous attendons des réponses précises.

Nous nous retrouvons donc face à une réalité de terrain qui risque de nous contraindre. Le manque d’effectifs pour le nettoyage, la taille des salles dans lesquelles nous travaillons, cela va contribuer à nous imposer une pratique de l’EPS minimaliste. Ne croyons que l’on va pouvoir tout faire et préparons-nous à modifier nos programmations d’activités.

En ce qui concerne les personnels vulnérables, voici ce que dit le compte rendu de la réunion Ministère Fonction Publique/Syndicats

ASA pour les personnels vulnérables

Au sujet des ASA pour les personnels vulnérables, la Secrétaire Générale a confirmé ce qui a été dit par la ministre de la Fonction Publique mercredi : les ASA ne seront plus accordées à partir du 1er septembre.

Pour le ministère la règle est le retour au travail des personnels vulnérables. Il peut y avoir télétravail si celui-ci est possible, mais si c’est impossible il faut une reprise du travail sur site. 

Un agent qui ne reviendrait pas doit prendre un arrêt de travail.

Quels masques pour les personnels vulnérables ?

Pour les masques attribués aux personnels vulnérables, il s’agirait de masques de type chirurgical à usage médical de catégorie 2 (à ne pas confondre avec les masques grand public de catégorie 2). Ce sont les masques recommandés pour les personnes positives au Covid dans leurs déplacements. Les personnels vulnérables peuvent aussi en obtenir gratuitement en pharmacie sur présentation de leur certificat médical.

Cet équipement est conforme aux préconisations des autorités sanitaires. Cinq millions de masques ont été achetés et sont en train d’être acheminés vers les rectorats. Il faudra une attestation médicale pour en bénéficier.

Le MEN n’aura pas de masques FFP2, réservés en priorité aux personnels de santé soumis à des actes à risques avec des patients.

Adaptation des postes de travail pour les personnels vulnérables

Sur l’adaptation des postes de travail des personnels vulnérables, on peut envisager de compléter le dispositif existant par des mesures de cadrage pour renforcer les mesures d’hygiène et de nettoyage.

La question va être creusée.

La Secrétaire Générale du ministère a bien rappelé que les chefs de services sont responsables de la santé et de la sécurité au travail

%d blogueurs aiment cette page :