Mutations intra : le fiasco !

Suite à la 1ère bilatérale qui s’est tenue ce lundi 5 juillet 2021, le SNEP-FSU peut faire un triste bilan de ce second mouvement « déshumanisé » à la merci d’un algorithme opaque et inégalitaire :

– Plusieurs collègues titulaires ont été « oubliés » par l’algorithme suite à des erreurs de barre départementale (Gers, Ariège, Haute Garonne et Tarn et Garonne).
 – Des collègues titulaires dans une commune ne peuvent pas muter sur les vœux établissements dans cette même commune.
 – Les collègues « entrants » sont affectés n’importe où dans le département sans que l’algorithme n’essaye de les mettre au plus près de leur premier vœu en fonction de leur barème.

Triste bilan : déception, rancœur et colère pour de nombreux collègues.

Pour rappel : le SNEP-FSU dans le cadre du paritarisme permettait 10% de mutations supplémentaires et l’amélioration de l’affectation pour 30% de collègues mutés.
A tous les collègues mal mutés ou non mutés, il est encore temps de faire un recours (jusqu’au 11 août)  afin de nous aider à y voir plus clair. La transparence du mouvement passe par le recours.
Sans vous, il n’y aura pas de retour au paritarisme équitable et transparent.

%d blogueurs aiment cette page :