Rendez-vous de carrière : l’heure des comptes !

Les personnels concernés :

Vous avez fait l’objet d’un rendez-vous de carrière durant l’année 2020-2021 car vous étiez :

  • dans la deuxième année du 6ème échelon de la classe normale (1er rendez-vous de carrière).
  • entre le 18ème et le 30ème mois dans le 8ème échelon de la classe normale (2ème rendez-vous de carrière).
  • dans la deuxième année du 9ème échelon de la classe normale (3ème rendez-vous de carrière).

Les IA-IPR EPS et les chefs d’établissements ont donc rédigé chacun un commentaire, ont rempli leurs items respectifs et les 3 items en commun.

Depuis, de nombreux collègues nous ont contactés, parfois déçus, souvent en colère et généralement très amers.

Si vous n’avez pas « excellent » sur tous les items, vous êtes en droit de demander des explications, soit à votre chef, soit au corps d’inspection, et même aux deux si besoin.

A la réception de votre compte-rendu, vous avez également un délai de 15 jours pour formuler par écrit des « observations » dans la partie du compte rendu réservée à cet effet. Il vous faudra être être concis et efficace car seuls 2048 caractères sont acceptés.

Pour des conseils de formulation, ne pas hésitez à contacter le SNEP au 07 81 97 71 90.

Dans un second temps, vous recevrez l’appréciation finale du Recteur, qui, à la lecture du compte-rendu du RDV de carrière optera pour une mention générale : « à consolider, satisfaisant, très satisfaisant, excellent ».

Les années précédentes, l’appréciation finale de la valeur professionnelle du RDV de carrière était notifiée dans les deux premières semaines de la rentrée scolaire suivante (article 6 de l’arrêté du 5 mai 2017).

En cas de désaccord avec cette appréciation finale, vous avez 30 jours francs pour « former un recours gracieux par écrit en vue de demander la révision de votre appréciation finale auprès du recteur (pour les professeurs d’EPS) ou du ministre (pour les agrégés). L’autorité compétente dispose de 30 jours francs pour répondre.

En cas de réponse défavorable, saisir la commission administrative paritaire (CAP) d’une  demande de révision dans le délai de 30 jours francs suivant la notification de la réponse.

Toute requête doit être argumentée :

Elle peut d’abord s’appuyer sur le non respect par l’administration de la procédure (délai supérieur à 6 semaines entre les deux entretiens, inspection réalisée par un chargé de mission et non par un inspecteur, ou par plusieurs inspecteurs en contradiction avec les instructions du ministre du 8 novembre 2017, reproches lors des entretiens d’absences pour raison médicale ou syndicale, ou de n’avoir pas renseigné le document de référence à l’entretien).

 Elle peut ensuite montrer la contradiction éventuelle entre les évaluations de l’inspecteur et du chef d’établissement ou entre l’appréciation finale et le compte rendu du rendez-vous de carrière.

 Elle peut enfin apporter des éléments nouveaux (activités non prises en compte dans le regard porté sur votre travail, anciennes notations, rapports d’inspections antérieurs invalidant les reproches formulés contre vous…) afin de contester les griefs qui ont pu être formulés contre vous.

Attention, toute formulation qui laisserait entendre que vous cherchez à régler des comptes avec l’IPR ou le chef d’établissement vous serait préjudiciable.

%d blogueurs aiment cette page :