Tous dedans, ce n’est pas pour tout de suite…

Comme nous en avons désormais l’habitude, le gouvernement communique au dernier moment.

Comme on pouvait s’y attendre, le nouveau décret interdisant toujours la pratique physique pour les scolaires en espaces couverts vient seulement d’être publié ce samedi 30 janvier.

L’administration aurait-elle eu vent de l’action du SNEP Toulouse pour une reprise des activités en salles ?  Cela nous ferait plaisir de le croire, mais sachons rester modestes. En revanche, nous espérons que notre démarche aura été appréciée par la profession. C’était un coup à tenter, d’autant plus que nous disposions de documents administratifs spécifiant que l’interdiction des cours d’EPS en espaces clos courrait jusqu’au 31 janvier et pas au-delà. Cela aurait aussi permis de faire réagir les enseignants d’EPS et montrer que nous ne sommes pas prêts d’accepter l’inacceptable (rien n’a démontré à ce jour que nos élèves se contaminaient dans nos cours, nous n’avons jamais été consultés et il n’est nullement tenu compte des spécificités des établissements : programmations, installations disponibles, conditions d’enseignement).

Même si aujourd’hui nous sommes contraints de ne pas pouvoir poursuivre notre action jusqu’au bout, le SNEP continuera de se battre pour une amélioration de nos conditions de travail.

%d blogueurs aiment cette page :