Autres informations

Dernière mise à jour le 28 juin 2018

 

COLLOQUE L’EPS et l’école de demain :

 

LES OPTIONS EPS ATTAQUÉES :

A VOIR DANS L’ESPACE ADHÉRENT
Les premières vidéos sur le stage Sécurité-Responsabilité

REFORME DU BACCALAURÉAT :
UNE REFORME OUI, CELLE-LA NON ! Lire la suite
2mn chrono pour donner votre avis

INÉGALITÉS D’ACCÈS A LA PRATIQUE SPORTIVE EN FRANCE
Consulter la
 Demande de Commission d’enquête parlementaire – Inégalités pratiques sportives – de Marie-George Buffet
Signer la pétition

RAPPORT MATHIOT L’impossible « lycée des possibles »… Lire la suite

PRÉCARITÉ EN AUGMENTATION Moins de 21% de postes aux CAPEPS… Lire la suite  

Une année 2018 avec de nombreux chantiers qui vont concerner l’EPS et la profession : Loi Travail, réforme des examens, retraites, PPCR, etc.
La profession va avoir besoin de tous les enseignants pour défendre les valeurs qui font l’intérêt de notre discipline.

DOTATION GÉNÉRALE 2018 : Utiliser le Kit DHG

Argumenter et Agir localement pour la réussite de tous ; 
pour faire du « bon travail » ; pour permettre l’emploi des jeunes en STAPS !
Les DG arrivent dans les établissements. C’est toute la vie professionnelle d’une année qui se joue. Ainsi que les conditions d’étude des élèves ! Alors il faut en faire un vrai temps d’analyse, de critiques, de refus, de propositions alternatives. Ne pas se laisser « endormir » ni se résigner.
D’autant qu’avec la baisse des recrutements, moins 2600 postes toutes disciplines - moins 170 postes soit moins 21% au CAPEPS externe - et une nouvelle augmentation de 26 000 élèves, la situation déjà difficile va se dégrader sérieusement. HSA, effectifs par classe risquent d’augmenter. Projets, dédoublement, soutien… de se réduire.
Alors, pour améliorer réellement les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels, pour faire respecter leurs droits, soyons extrêmement combatifs. Dénonçons les DHG au rabais, dénonçons « l’école libérale » qui discrimine. « Jouons » le plus collectif possible pour porter l’école de la réussite de tous. Soyons déterminé.es pour que la démocratie locale ne soit pas qu’une parodie !
Alain Briglia
Secrétariat national du SNEP-FSU

CAPEPS 2018
Lire le
 tract du SNEP sur le concours interne 2018 

RETRAITES RENTRÉE SCOLAIRE 2018 :
Consulter la Circulaire retraite rentrée 2018

PROGRAMMES ALTERNATIFS DU SNEP :
Consulter le bulletin du SNEP

APPEL A CANDIDATURE A L’ESPE :
Consulter 
l’appel à candidature ESPE

EPS : discipline politiquement correcte ?
Les sujets des deux écrits du concours externe du CAPEPS interrogent.

L’écrit 1 porte sur un extrait tiré d’une réflexion du Think Tank « Terra Nova ». Au-delà de la mouvance sociale-libérale reconnue de ce groupe, les auteurs du rapport cité dans le sujet sont très représentatifs des dirigeants de l’Education nationale, et donc très orientés dans leur vision politique. Les candidat.es sont invité.es à « discuter » de la position affichée dans le sujet. C’est une conception tout à fait nouvelle que de demander à des jeunes en formation de se prononcer alors même que les enseignant.esaguerri.es sont invité.es à se taire dans le cadre de leur activité professionnelle.
Peut-on croire que ces jeunes auront eu la capacité et la latitude de livrer sans barrière leur point de vue ? Encore faudrait-il que la formation critique soit la base de leur formation, ce qui est loin d’être le cas, et qu’ils aient le recul et le temps nécessaires pour pouvoir appréhender un point de vue partisan avec une certaine mesure… A moins qu’il ne s’agisse tout simplement de faire de « Terra Nova » une nouvelle terre d’accueil pour futur.es enseignant.es ? Les responsables du concours donneraient-ils l’année prochaine comme sujet un extrait d’écrit du SNEP que nous en serions tout autant critiques (situation peu probable convenons-en).

Sur l’écrit 2, les candidat.es sont sollicité.es pour donner des exemples concrets pour montrer comment l’enseignant.e d’EPS répond à la réforme des collèges. Rappelons que celle-ci est loin d’être mise en place et que là encore nombre d’enseignant.esexpérimenté.es ne sont pas en phase avec cette réforme. Quand à l’affirmation « la réforme des collèges (…) agit sur tous les leviers pédagogiques… », il est relativement aisé de montrer que ce n’est pas le cas. Dès lors, quelle connaissance, quel recul peuvent avoir des jeunes qui, selon les cas, auront pu faire leur stage dans des établissements hostiles à la réforme ou à l’inverse, avec des applicateurs enthousiastes ?

Ces deux écrits mettent en évidence des dérives que nous avons déjà dénoncées : le pilotage très politique de la discipline EPS, ce qui ne se retrouve dans aucune autre discipline, et l’utilisation du concours de recrutement comme outil de formatage. Dans tous les cas, espérons a minima que des consignes strictes seront données pour que si d’aventure des candidat-es avaient osé une critique, ce qui paraît peu probable, le jury ne les pénalise pas.

Les épreuves des concours de recrutement doivent reposer sur le plus d’objectivité, pour ne pas dire de « scientificité », possible. Les sujets doivent pouvoir être traités par des jeunes qui n’ont pas l’expérience et la connaissance nécessaires pour se positionner idéologiquement. De nombreux formateurs et formatrices s’inquiètent déjà des choix qui ont été faits.

SECTIONS SPORTIVES : Réponse de la Rectrice
Nous venons de recevoir la réponse de Madame la Rectrice suite à notre courrier du 27 janvier concernant le financement des sections sportives.
Comme vous le constaterez, cette réponse pourra vous servir si votre chef d’établissement remet en cause les heures (HP ou HSA) dévolues à l’enseignant en charge de la section.
En ce qui nous concerne, nous voyons dans cette réponse une nouvelle étape dans la déréglementation et la volonté de renforcer le pouvoir de chaque chef d’établissement sous couvert d’autonomie accrue. Et qui dit autonomie, dit surtout désormais débrouillardise de chacun et lutte interne avec les autres disciplines.
Le cadre demandé est loin d’être obtenu !
En tout cas, nous voilà armés pour revendiquer le paiement des 3 heures pour l’animation des sections sportives (jusqu’à aujourd’hui c’est souvent 2 heures dans notre académie) et l’IMP que Madame la Rectrice a décidé de financer et de flécher par section.
Nous interpellerons le rectorat chaque fois que nous serons informés d’une situation non conforme.
N’hésitez donc pas à nous contacter.

 

Inspections en EPS dans l’académie de Toulouse : Consulter le Courrier de l’inspection sur le plan EPS 2016-2017 Quand certains syndicats trompent les collègues TZR Pour l’instant il est important de rappeler que la circulaire intra académique est en négociation. Si d’autres syndicats (FO, SGEN) préfèrent dénoncer ce qui n’est pas encore écrit, le SNEP au sein de la FSU préfère lui se battre sur ses arguments, jusqu’au bout. Si le rectorat décide de passer en force, il sera alors temps de réagir, mais pour l’instant nous préférons jouer sur le terrain des négociations et ce dès demain. Forts de leurs nombreuses années d’expertise, les commissaires paritaires de la FSU ont, lors des 2 précédents groupes de travail évoqués, portés leurs revendications pour modifier le mouvement et surtout ré-équilibrer les barèmes de toutes et tous. En effet, nous faisons tous le même constat: le mouvement est aujourd’hui bloqué! Les postes offerts au mouvement se raréfient dans notre académie. En EPS, trop de BMP avec des HSA cachent la réalité des besoins. Parfois même, certains postes possibles au regard des heures ne sont pas créés. Enfin, le rectorat décide toujours de garder des postes gelés pour y affecter des stagiaires à mi-temps. C’est d’abord cela qui bloque le mouvement... Quand certains syndicats trompent les collègues

LES SECTIONS SPORTIVES EN DANGER ? Le snep vient de s’adresser à la rectrice pour demander des explications et exprimer ses attentes suite à la situation que rencontrent nos collègues à l’approche des DHG.
Consulter le courrier du Snep sur les sections sportives

SECTIONS SPORTIVES
« A chacun de se débrouiller »

Le SNEP académique a été interrogé par plusieurs collègues sur la question des heures attribuées à la section sportive de leur établissement ne voyant pas apparaître celles-ci dans les projets de DG communiqués par leur chef d’établissement.
Nous nous sommes dès lors empressés de relayer cette légitime interrogation auprès de la Rectrice et de nos IA-IPR EPS.
La réponse nous est venue de Monsieur CURNELLE, secrétaire général adjoint de l’académie de Toulouse en charge du pôle organisation scolaire.
Nous vous laissons juges de cette réponse qui, malheureusement ne fait que confirmer le développement de l’autonomie des établissements scolaires et de son corollaire, à savoir, l’augmentation des inégalités entre établissements et entre disciplines, une des nombreuses conséquences néfastes de la réforme du collège.
N’hésitez pas à nous informer si votre propre section sportive est menacée soit de disparition, soit de réduction en terme de dotation horaire.
André CASTELLAN

« Après vérification, je vous confirme que les sections sportives n’ont pas fait l’objet de dotation académique en 2015. Il n’y a pas de changement prévu en 2016 sur ce point.
Il se peut par contre qu’en 2015 les DASEN aient décidé de financer, sur leur dotation départementale, les sections sportives des établissements dans leur département. Dans ce cas il vous appartient de les saisir. »
« Cependant, avec la réforme du collège, la plupart des financements départementaux n’ont plus de raison d’être puisque la quasi intégralité des moyens disponibles ont été transférés directement dans les dotations globales des EPLE dont la marge d’autonomie a été multiplié par 3 en moyenne. C’est le principe même de cette réforme qui renforce l’autonomie et le choix des conseils pédagogiques des EPLE. Il appartient donc  à ceux-ci d’utiliser localement leur dotation en fonction des priorités qu’ils se fixent eux-mêmes, dans le respect de l’esprit de la réforme et de la règlementation en vigueur. Le collège des enseignants, avec leur direction, sont donc en capacité de décider s’ils souhaitent consacrer ou pas des heures aux sections sportives, aux enseignements de complément, aux EPI, à l’AP… Ce choix leur appartient désormais. »
Olivier CURNELLE, Secrétaire général adjoint de l’académie de Toulouse. Pôle organisation scolaire et Pilotage académique

 

ALLEZ SURFER SUR LE SITE DE CONTRE PIED 

EPS et societe

Publication du Contre-Pied EPS sur l’acrosport Pour le commander, cliquez ici

 

Acrosport

Hors-Série n°15 – mai 2016    ACROSPORT

L’acrosport qui nous intéresse dans ce numéro, mais comme les autres activités déjà abordées, est encore une audace et un pari : vouloir lui donner une colonne vertébrale quant à sa signification. Pour nous, c’est une activité sportive acrobatique. Bien des collègues ne partagent certainement pas ce point de vue lui préférant une sorte d’hybridation avec des activités artistiques comme la danse et/ou  les arts du cirque. Ce besoin d’identification est d’autant plus aiguë que l’acrosport connaît une bonne implantation, au gré des inventions locales et plus ou moins normalisées par l’UNSS.
> D’où la nécessité de bien en préciser les contenus !

Publication du Contre-Pied sur l’EPS à l’école primaire Pour le commander, cliquez ici

Le premier degré ! Quel intérêt les profs d’EPS auraient-ils à regarder de près ce secteur plutôt sujet à des doutes plus ou moins fondés ? Ne nous voilons pas la face, dans le premier degré, l’EPS, « c’est pas ça ! » Sûr.
Et bien non. Lire la suite

 

Publication du Contre-Pied LA BOXE FRANÇAISE Pour le commander, cliquez ici

arton462-f86dc
Boxing savate culture.  C’est un choix.
Notre revue a un double objectif : traduire l’activité professionnelle au quotidien sur chacun des thèmes qu’elle aborde ; non pas donner une clé en main mais une clé de démarrage. Il s’agit, cette fois de la savate, telle que des collègues, particulièrement engagés dans son enseignement, en parlent. Lire la suite

 

Publication du Contre-Pied PERFORMANCE Pour le commander, cliquez ici

Notre propos est sans ambiguïté : nous tenons au concept de performance, qu’il s’agisse de l’activité humaine en général mais aussi d’éducation sportive ou artistique ou encore d’école, bref des buts que se donnent les individus, les institutions, les sociétés quand elles ou ils décident d’agir dans et sur leur environnement pour progresser. Chercher à bien faire, faire de son mieux, « sortir de l’ordinaire des jours », « aller vers des terres inconnues » [1] ne relève- t-il pas de la condition humaine, de la nécessité pour devenir et être humain ? Lire la suite 

Publication du Contre-Pied BADMINTON Pour le commander, cliquez ici
noname

 

Madame, Monsieur,
Le centre EPS et Société a le plaisir de vous annoncer la publication de son dernier numéro de la revue Contrepied portant sur le badminton. Une sorte de provocation en Une tant la gestuelle de cette athlète semble peu conforme à l’image du jeu de volant statique et stéréotypé véhiculée habituellement quand on évoque ce sport. Une façon de questionner les formes techniques qui seraient les formes à reproduire. Qu’est-ce donc que ce sport qui est massivement pratiqué, quasi inconnu des médias et dont l’apprentissage n’est pas aussi simple qu’on pourrait l’imaginer ?

Vous n’avez sans aucun doute pas manqué la mise à jour de notre site ? Vous pourrez y lire quelques morceaux choisis des assises académiques de Nantes, des contributions à découvrir ou à redécouvrir, et bien entendu les suppléments du numéro badminton.

Des réponses dans ce numéro un peu à part ! Merci d’en faire part à vos adhérents-lecteurs…
Cordialement. Pour le bureau, JPLepoix