Agrégation sur liste d’aptitude

Qu’est ce que l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude?

L’accès par voie de liste d’aptitude au corps des professeurs agrégés est une promotion bâtie sur une sélection  permettant aux enseignants respectant les conditions d’en bénéficier. Le décret n° 72-580 du 4 juillet 1972 et l’arrêté du 15 octobre 1999, cités en référence, prévoient  la mise en place d’un dispositif fondé d’une part sur l’appel à candidature de tous les enseignants remplissant les conditions requises, d’autre part sur l’appréciation des qualités des candidats tout au long de leur carrière et sur leur motivation.

Le curriculum vitae et la lettre de motivation permettent, dans ce cadre, aux candidats de présenter les diverses étapes de leur parcours de carrière et de leur itinéraire professionnel, d’exposer les acquis de leur expérience professionnelle et de justifier de leur volonté d’exercer les fonctions dévolues aux professeurs agrégés.

Quelles sont les conditions requises?

-Etre au 31 décembre 2018 professeur d’EPS
-Etre âgé de 40 au moins au 1er octobre 2019
-Justifier au 1er octobre 2019 de 10 ans de service effectif d’enseignement dont 5 dans le corps.

Comment se fait l’acte de candidature?
L’accès au corps des professeurs agrégés par voie de liste d’aptitude repose sur un acte de candidature que l’agent devra engager individuellement. L’acte de candidature et la constitution des dossiers se font uniquement via Internet au travers du portail de services i-Prof « http://www.education.gouv.fr/cid2674/i-prof-l-assistant-carriere.html », que l’enseignant soit affecté dans l’enseignement du second degré ou dans l’enseignement supérieur.
Quand les candidatures doivent elles se faire?
Généralement, les candidatures doivent se faire en ligne courant Janvier. Une note de service est éditée chaque année. Elle est normalement relayée à l’ensemble des enseignants dans les établissements. Le SNEP informe aussi la profession via l’actualité en page d’accueil du site académique.
Où les dossiers sont-ils traités ?
Les listes de propositions à l’accès au corps des Professeurs Agrégés sont définies par les CAP Académiques  puis réexaminées en CAP Nationale de nomination qui arrête la liste définitive des promus.
Comment les dossiers sont ils départagés?

L’inspection générale a exposé un certain nombre de critères ayant présidé à l’élaboration de la liste : les différents éléments du CV, la rédaction de la lettre de motivation, les responsabilités exercées par les collègues tout au long de leur carrière, la présentation éventuelle au concours de l’agrégation ou l’admissibilité, les avis littéraux ou l’appréciation issue des RDV de carrière, le souci d’une égalité des chances d’accès à la promotion pour les hommes et les femmes et l’équilibre entre académies.

Pour chacun des candidats, des avis sont ainsi formulés par les IPR et les chefs d’établissement à partir des éléments du curriculum vitae et de la lettre de motivation du candidat, se déclinent en quatre degrés :
– très favorable
– favorable
– réservé
– défavorable

Ces candidats sont classés en vue de leur remontée en CAPN.

Quelques éléments statistiques sur les candidats et les collègues remontés en CAPN (exemple en 2018) :
Qui sont les 105 candidats remontés des CAPA ?

105

Echelon

Date de naissance

Secteur

N°1

Biad

HC
4
ème 5ème

HC 2ème
3ème

10- 11ème

9ème

1958 et avant

59 à 64

1965 
et après

2nd
Degré

SUP

61
Hommes

22

6

59

2

0

27

26

8

42

19

44
Femmes

10

7

1

43

0

9

23

12

39

5

Quel est le profil des candidats retenus (exemple en 2018)?
  • 10 femmes ; 11 hommes
  • 20 enseignants affectés dans le 2nd degré ; 1 enseignant affecté dans le supérieur
  • 21 enseignants Hors Classe ; 2 enseignants bi-admissibles
  • 3 ont exercé ou exercent encore en ZEP
  • Age moyen : 56 ans et 4 mois
  • 21 académies représentées
Combien de possibilités de promotion ?
Le nombre annuel des possibilités de nomination est déterminé en fonction du nombre de titularisations par concours (externe et interne) de l’année précédente prononcées dans la discipline de recrutement : une nomination par liste d’aptitude pour 7 titularisations (ou 1/7).

 

Exemple :

-149 titularisations en 2017 suite aux concours 2016
-1/7ème de titularisés = 21,29
-Donc : 21 nominations possibles en 2018.

A titre d’information, il y a généralement 1 promu en EPS par an pour l’académie de Toulouse. Malheureusement, certaines années il n’y en a aucun, très rarement 2. L’ordre proposé par l’administration d’une année sur l’autre est rarement modifié et offre ainsi un minimum de cohérence.

Comment s’effectue mon reclassement si je suis promu?
Les règles de reclassement sont définies par le décret n°51-1423 du 5 décembre 1951

 

  • on reconstitue l’ancienneté théorique dans l’ancien corps en supposant que tous les échelons ont été franchis à l’ancienneté et en rajoutant l’ancienneté détenue à l’échelon actuel. Pour cela, il faut additionner les durées de passage d’échelon:
Appréciation Barème
Du 1er au 2e échelon 1 an
Du 2e au 3e échelon 1 an
Du 3e au 4e échelon 2 ans
Du 4e au 5e échelon 2 ans
Du 5e au 6e échelon 2 ans et 6 mois
Du 6e au 7e échelon 3 ans
Du 7e au 8e échelon 3 ans
Du 8e au 9e échelon 3 ans et 6 mois
Du 9e au 10e échelon 4 ans
Du 10e au 11e échelon 4 ans

Pour les professeurs d’EPS hors classe reclassés dans le corps des agrégés, 3 ans supplémentaires sont accordés si vous êtes au 6ème échelon. Rien n’est actuellement prévu pour les collègues à la classe exceptionnelle.

  • On applique à l’ancienneté théorique calculée le coefficient ancien grade/nouveau grade: 135/175.
  • Avec cette ancienneté théorique, on suppose que la carrière s’est déroulée à l’ancienneté pour calculer l’échelon de reclassement de la nouvelle carrière avec reliquat d’ancienneté. Pour rappel, lors d’un changement de corps, le reclassement ne peut se faire qu’au premier grade de ce corps, la classe normale ici. Aussi, aucun reclassement ne peut conduire à perte de salaire. Malgré ce calcul, certains collègues peuvent ainsi se voir automatiquement reclassé à l’échelon supérieur.
Echelon Ancienneté
2e échelon 1 an
3e échelon 2 ans
4e échelon 4 ans
5e échelon 6 ans
6e échelon 8 ans
7e échelon 11 ans et 6 mois
8e échelon 14 ans et 6 mois
9e échelon 18 ans et
10e échelon 22 ans
11e échelon 26 ans

Exemple: un collègue certifié est promu agrégé par liste d’aptitude au 01/09/2018. A cette date il est le 6ème échelon de la hors classe avec 6 ans d’ancienneté. Son ancienneté théorique est donc de 36 ans (26+3+6). Une fois le coefficient appliqué, son ancienneté est donc de 27. L’enseignant sera donc rétroactivement reclassé au 01/09/2018 au 11ème échelon (26 ans) avec 1 an  d’ancienneté.

Cas particulier des candidats préalablement promus ou promouvables prochainement à la classe exceptionnelle des certifiés, que choisir?

En l’état d’actuel du décret n°51-1423, les collègues seront reclassés en classe normale mais sans perdre bien sûr leur indice (si il est supérieur au 830). Par contre leur déroulé peut être indiciairement plus favorable en restant professeur d’EPS à l’échelon spécial de la classe exceptionnelle. Dans la circulaire liste d’aptitude est institué la possibilité de renoncer à celle-ci (avant le 31 juillet). Les situations étant particulières et souvent différentes les unes des autres, nous conseillons aux collègues dans le doute de candidater et de nous contacter une fois la promotion obtenue pour savoir laquelle des options est la plus favorable. Ils auront jusqu’au 30 juillet pour choisir entre les 2 promotions.

Les revendications du SNEPFSU
  • Elargissement des listes d’aptitude au 1/5ème au lieu du 1/7ème et rétablissement du 1/30ème pour l’enseignement supérieur,
  • Définition d’un barème à la place du CV et de la lettre de motivation sources d’arbitraire et d’inégalités entre les collègues,
  • Augmentation des postes aux concours interne et externe.
%d blogueurs aiment cette page :